PORTAIL D'INFORMATION SUR L'ETAT DE LA TERRE ET DES RESSOURCES EN EAU ET NUTRITION DES PLANTES

SENEGAL

PHYSIOGRAPHIE ET ZONES ECO-GEOGRAPHIQUES

PHYSIOGRAPHIE                                                          ZONES ECO-GEOGRAPHIQUES

ZONES AGRO-ECOLOGIQUES

On distingue trois domaines phytogéographiques répartis du nord au sud :

Le domaine sahélien caractérisé par des formations ouvertes dominées par Acacia raddiana, Acacia senegal, Acacia seyal, Balanites aegyptiaca, Commiphora africana, et des graminées annuelles formant un tapis plus ou moins continu ;

le domaine soudanien caractérisé par une végétation du type savane arborée/boisée à forêt sèche avec des essences telles que Bombax costatum, Cassia sieberiana, Combretum sp, Cordyla pinnata, Daniella oliveri, Pterocarpus erinaceus, Sterculia setigera et un tapis herbacé dominé par des graminées vivaces ;le domaine guinéen dont le climax est une forêt semi-sèche dense à deux étages composés de Afzelia africana, Detarium microcarpum, Elaeis guineese, Erytropleum guineense, Khaya senegalensis, Parinari curatellifolia et un sous-bois dense formé d’arbrisseaux sarmenteux, de lianes et de plantes herbacées.

A cette zonation s’ajoutent trois formations typiques : les forêts-galeries le long des cours d’eau et dans le domaine guinéen, les mangroves à Avicennia africana et Rhizophora racemosa sur les berges des fleuves et dans les estuaires,les niayes.

L’évolution de la végétation est marquée par les changements d’utilisation des terres dûs à des facteurs anthropiques tels que les défrichements, la surexploitation forestière pour le combustible ligneux et le bois d’œuvre.

L’émondage répété des ligneux constitue un facteur de dégradation de la végétation.

Au niveau de la vallée du fleuve Sénégal, le colmatage des dépressions est constaté, les dunes littorales ont produit un ensablement des cuvettes interdunaires humidifiées par la nappe phréatique.

ZONES ECO-GEOGRAPHIQUES

Le Sénégal est divisé en six zones éco-géographiques relativement homogènes sur la base de caractéristiques bio-physiques et socio-économiques afin d’appréhender les mutations des écosystèmes.  Les différentes zones sont :

La vallée du fleuve Sénégal qui s’étend de la zone du delta au sud de Bakel. Elle couvre une superficie de 9 658 km2, pour l’essentiel les zones riveraines du fleuve.

La zone sylvo-pastorale, au sud du fleuve Sénégal : elle a une superficie de 55 561 km2. Elle est l’une des zones les plus vastes du pays ; l’élevage y est l’activité dominante.

La zone des Niayes est une bande de terre longeant le littoral Nord entre Dakar et le sud du Delta du fleuve Sénégal. Avec 2 759 km2, elle est découpée en dépressions interdunaires laissant affleurer la nappe phréatique.

Le Bassin arachidier qui couvre une superficie de 46 367 km2 constitue la zone de l’arachide.

La Casamance se présente avec une relative abondance des formations forestières ; elle couvre 28 324 km2.

Le Centre-Est et Sud-Est correspond pour l’essentiel au Sénégal oriental. Il couvre une importante superficie : 51 958 km2 mais présente des reliefs très accidentés, avec des plateaux cuirassés et les contre-forts du Fouta Djallon.

ZONES AGRO-ECOLOGIQUES

Occupation des sols des zones agro-écologiques

 

Types de sols

Mode d'occupation

Problèmes

Sylvopastorale

1-Sols ferrugineux tropicaux faiblement évolués (à sables siliceux)

2- Sols ferrugineux tropicaux peu lessivés (sablo-argileux ou à concrétion ferrugineuse)

3-Sols bruns subarides

4-Sols bruns rouges subarides

 

 

Parcours ; Arachide 

 

Parcours ; Arachide

Mil

Niébé

 

 

 

Baisse de la pluviométrie

Érosion éolienne

Disparition du couvert végétal

Très faible aptitude agricole

Feux de brousse

Surexploitation des pâturages

Insuffisance des eaux de suface.

Fleuve

1-Sols peu évolués d’origine non climatiques d’érosion à texture grossière, pierreuse ou caillouteuse d’apports hydromorphes (légèrement humifère en surface avec des traînes ferrugineuses en profondeur) ou faiblement halomorphes.

2-Sols bruns subarides hydromorphes

3-Sols ferrugineux tropicaux lessivés en fer

4-Sols halomorphes non dégradés

5-Sols hydromorphes minéraux à pseudo-gley

1- Aptitudes agricoles très réduites, limitées aux parcours d’hivernage.

Culture du riz d’inondation

Pâturage de saison sèche

2-Sorgho, mil chandelle et arachide

Arachide

Riz irrigué ou sorgho de décrue

Sorgho de décrue ou maïs.

Salinisation et acidification

Appauvrissement des terres

Disparition du couvert végétal

Bassin Arachidier nord

  1. Sols ferrugineux tropicaux peu lessivés (ou sols Dior) très sableux, souvent dégradés
  2. Sols bruns subarides (ou sols deck) intergrades hydromorphes présentant un déficit de drainage

Très favorables à la culture de l’arachide (mais aptitude souvent limitée par leur appauvrissement et le déficit pluviométrique)

Terrain de parcours en saison sèche et culture du sorgho en saison des pluies

Erosion éolienne

Disparition de la jachère

Pauvreté des sols

Baisse de la pluviométrie

Surexploitation et dégradation des pâturages

Bassin Arachidier sud

1-Sols ferrugineux tropicaux lessivés (ou sols beiges) avec une texture sableuse et un lessivage d’argile.

2-Sols peu évolués d’origine non climatiques gravillonnaires sur cuirasse latéritique.

  • Sols ferrugineux tropicaux lessivés et à tâches et concrétions ferrugineuses (" terres neuves ")
  1. Arachide
  2. Sorgho ; vocation pastorale croissante ; sols peu épais et inaptes à la culture mais favorables au parcours.
  3. Arachide

Très dégradés par la culture de l’arachide

Erosion éolienne

Disparition de la jachère

Pauvreté des sols

Baisse de la pluviométrie

Surexploitation et dégradation des pâturages

Salinisation et acidification

Erosion hydrique

Disparition du couvet végétal

Niayes

1-Sols hydromorphes moyennement organique à gley

2-Sols lithomorphes (argile noires pauvres en matières organiques

3-Sols minéraux bruts

4-Sols peu évolués

Maraîchage

 

Sorgho

 

Reboisement

Reboisement

Salinaisation et acidification

Baisse de la nappe phréatique

Ensablement des cuvettes

Pression démographique

Basse et Moyenne Casamance

1-Sols ferrugineux tropicaux lessivés à concrétion et cuirasse

2-Sols faiblement ferralitiques

3-Sols halomorphes non dégradés

4-Sols hydromorphes moyennement organiques

Arachide

 

Arachide, mil et maïs

Riz irrigué

Riz sur billons

Salinisation et acidification

Erosion éolienne et hydrique

Baisse de la pluviométrie

Dégradation du couvert végétal

Sénégal oriental et Haute Casamance

  1. Sols hydromorphes (alluvions argileux)
  2. Sols lithiques sur diabases
  3. Sols ferrugineux tropicaux lessivés à concrétion ferrugineuse
  4. Sols ferrugineux tropicaux lessivés à pseudo-gley
  5. Sols hydromorphes moyennement organiques à pseudo-gley
  1. Coton
  2. Coton
  3. Arachide, coton et mil
  4. Parcours
  5. Riz

Pauvreté des sols

Erosion hydrique et éolienne

Pauvreté des sols

Baisse de la pluviométrie

Dégradation du couvet végétal

 

References:
  • Annuaire sur l’environnement et les Ressources naturelles, novembre 2000.