Au cours des dernières décennies, le périmètre des problématiques environnementales s’est considérablement élargi. Aux questions de gestion et d’amélioration du cadre de vie, sont venus se rajouter des problèmes globaux liés au dérèglement climatique, à la dégradation de la biodiversité, à la désertification et à la persistance des sources de pollution. La production de données et la maîtrise de l’information environnementale sont devenues des outils essentiels pour la définition, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques environnementales et de développement durable.

Le plan stratégique 2022-2026 du Centre de Suivi Écologique (CSE) est un cadre de référence des orientations, du fonctionnement et de l’organisation au cours des cinq prochaines années. Il constitue une feuille de route qui permettra de réaliser, au mieux, la mission du CSE, de mettre en place une équipe productive et de renforcer l’identité et la position de l’institution aux niveaux national et régional. Le plan est réalisé dans un contexte éco-climatique perturbé marqué par la pandémie de Covid-19, et la remise en question des modèles de développement.

Créé en 1993, le CSE est une association d’utilité publique placée sous la tutelle technique du Ministère en charge de l’Environnement. Il a pour mission de « Contribuer à la connaissance et à la gestion durable des ressources naturelles et de l’environnement, par la production et la diffusion de produits et de services d’aide à la décision pour notamment, l’Etat, les Collectivités térritoriales, le secteur privé, la société civile, les institutions de recherche et de développement, les organisations de producteurs et les partenaires au développement ». Le CSE travaille sur des programmes relatifs à la veille environnementale et la sécurité alimentaire, la gestion des ressources naturelles et l’appui au développement local, l’évaluation environnementale et la gestion des risques, la socio-économie de l’environnement, la résilience-climat et la recherche-développement.

Tenant compte des défis et enjeux (politiques, socio-économiques, environnementaux et scientifiques) du rôle essentiel du capital naturel dans la réalisation des objectifs du PSE, la vision du CSE à l’horizon 2035 est d’être « Un centre de référence en matière de données écologiques et environnementales qui participent aux transformations structurelles pour un développement durable, avec une contribution significative à l’émergence dans la solidarité intra et intergénérationnelle ». Elle est en phase avec les orientations du PSE vert et veille à la durabilité de la croissance.

L’objectif général du plan stratégique 2023-2027 est de « Contribuer à l’amélioration des données et informations écologiques pour asseoir les bases d’une trajectoire de développement durable et résilient ». Il est décliné en cinq objectifs spécifiques:

  • améliorer les outils de suivi des écosystèmes et la mise en œuvre de projets et programmes en appui aux politiques publiques;
  • renforcer l’appui au  développement  local  durable,  à  l’innovation  et  la  recherche- développement ;
  • améliorer la mobilisation des ressources et diversifier les partenariats ;
  • renforcer les capacités techniques, l’organisation, les équipements et le suivi-évaluation ;
  • améliorer la valorisation des connaissances et la visibilité des produits et services fournis.

Un comité technique de coordination et un dispositif de suivi-évaluation composé des structures du CSE, des partenaires et de l’ensemble des acteurs dépositaires d’enjeux sont mis en place.

Le plan stratégique fera l’objet de deux évaluations (à mi-parcours et une évaluation finale). Des revues annuelles permettront de mesurer le niveau d’atteinte des objectifs. Les risques et mesures d’atténuation ont été identifiés.